03/05/2011

Augmentation des loyers dans l’immobilier au Maroc

vuvendu est un sujet d’actualité. L’évolution des prix est suivie de très près par les responsables du secteur et les consommateurs. Si on arrête quelques instants de se concentrer sur les biens immobiliers neufs ou seconde main, on se rendra compte que les prix des loyers ne cessent d’augmenter. Cette augmentation des loyers est surtout flagrante dans les quartiers bien situés de nombreuses villes marocaines.

 

Les futurs locataires se retrouvent un peu piégés, entre les propriétaires qui ne cessent de faire grimper les prix et les promoteurs immobiliers qui font de même. Quand on fait un sondage sur le terrain, on se rend compte que dans la ville d’Aïn Sebâa, à la périphérie de Casablanca, un appartement meublé de 60 m² est loué approximativement à 5000 Dirhams le mois. Par contre le même appartement au centre ville de Casablanca vaut 18 000 Dirhams à Gauthier et 25 000 Dirhams à Racine extension.

 

Avec cette flambée de prix, les ménages à revenus moyens ont du mal à louer un appartement dans le centre-ville des grandes villes, notamment Casablanca. Ils sont obligés de se tourner vers les quartiers périphériques où les loyers restent assez raisonnables (entre 2500 et 3000 Dirhams par mois). Le secteur n’est pas encore correctement réglementé car de nombreux propriétaires fixent les prix des loyers sans en informer les autorités au détriment des potentiels locataires. Le ministère de l’habitat et de l’urbanisme met actuellement en place des mesures pour remédier à ces manquements.

 

10:45 Écrit par zineb zizo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : immobilier maroc |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.